Saint Paul sur Isère

La fougue du Nant Benoit justifie une spécificité de l’église Saint-Hyppolite, tournée vers l’Ouest, contrairement à toute tradition : jadis, le porche côté montagne était offert aux crues du torrent. Les Saintpaulains décidèrent donc en 1684 d’inverser le sens de la nef. En1697, un retable fut dressé dans le nouveau chœur, remanié plus tard en néo-classique.

Du XVIIème siècle datent aussi deux retables en trompe-l’œil sur les murs du transept : une rareté assez étrange. Outre ces « grisailles » talentueuses, Saint-Paul peut se flatter  de trois belles toiles : l’Annonciation de Nicolas Oudéard, la toile du Rosaire historiée par la vie de Jésus et Marie, et celle de Monslacon honorant Bernard de Menton et Saint Antoine. St Hyppolite est le modèle des sacrifices autrefois consentis pour l’église du village.

Le site de la commune, c'est ici :