Le patois au service du patrimoine religieux

Le groupe de patoisants de Tours organise une « Soirée d’été patoisée » ouverte à toute personne attachée au patrimoine, tant linguistique qu’architectural. En effet, le « Korti du Patchwé », affilié  à l’ASLC[1] a préparé une fête de village au service de l’association « Chapelles Vivantes » qui s’est fixé pour but la sauvegarde des chapelles de hameaux. Des chansons en patois constitueront l’architecture de la fête. Elle seront alternées avec un « fil rouge »  en français, qui réveillera des anecdotes, des traditions, des dialogues émaillés de mots patois, afin que tout le monde puisse comprendre sans effort ce qui est raconté.

  Une violoneuse assurera l’ambiance musicale de la fête, et une buvette pourra désaltérer les chanteurs et facilitera la dégustation des pâtisseries proposées.   

  La participation sera libre, laissée à l’appréciation du public : chacun donnera à sa mesure, en fonction de son intérêt pour la sauvegarde du patrimoine à la fois linguistique et religieuxl de notre commune.

 

 Soirée d’été patoisée, 16 juin 2018, 20 h. Salle polyvalente des Martinettes.

                                  Chef-lieu, Route des portes de Tarentaise

 

 

   Groupe le « korti du patchwé » (ASLC) , chaque troisième jeudi du mois, salle de la

     bibliothèque de l’école.

   Association  « Chapelles vivantes » , chapellesvivantes73790@gmail.com

 

[1] ASLC : Association Sport Loisirs et Culture