Une rencontre au sommet…


Le pape Clément, quatrième successeur de Saint Pierre doit être bien ému de savoir qu’une statue lui est dédiée à Tours, dans la chapelle qui porte son nom. Lucien Burquier, un enfant du pays, l’a en effet sculptée pour commémorer le saint patron des marins, invoqué contre les tempêtes, inondations, avalanches, coulées de boue, raz de marée et tous les dégâts des eaux : une œuvre d’art venue du lointain Chili où elle fut façonnée avec finesse et vénération par l’atelier de Polyte Solet, l’autre nom de l’artiste.



Coiffé d’une tiare amérindienne, et dûment doté de la croix pontificale, le saint est en outre muni de l’ancre qui symbolise son martyre, au deuxième siècle. Son fin visage amérindien traduit une intériorité sereine dont la blancheur du Laurélia Filipina, un bois typiquement chilien, souligne la pureté et la sérénité. Par contraste, la teinte brune et plus sombre du Persea Lingue, une autre essence indigène, dans laquelle est sculptée l’ancre emblématique, signale l’adversité à laquelle le personnage s’est trouvé confronté au moment de sa fin tragique.

La dernière messe célébrée à la chapelle qui domine le village de Tours remontait au jubilé de l’an 2000. Une nouvelle messe fut programmée le 23 novembre 2015, jour de la Saint Clément, pour la bénédiction de la statue venue du lointain Chili. Hélas, les prévisions météo étaient si glaciales, nivales et alarmantes ce jour-là que la messe dut être célébrée dans la plaine, à l’église paroissiale : la bénédiction ne put donc avoir lieu. La statue de Clément fut donc inaugurée et bénie le jeudi 4 août 2016, au cours d’une messe qui eut bien lieu cette fois à la Chapelle Saint-Clément … sous un ciel plombé par un orage imminent. Mais le saint patron du lieu sut se montrer vraiment … clément ce jour-là : les lourds nuages ne se déversèrent pas sur la trentaine de pèlerins rassemblés au pied du minuscule parvis de pierre.


Le 25 juin 2017, ce furent les retrouvailles entre la statue et son créateur : Lulu Burquier de passage en Europe monta enfin jusqu’à la chapelle où veille depuis tantôt deux ans la sereine et intimiste statue de saint Clément sortie de son atelier d’au delà des mers. C’est avec beaucoup d’émotion qu’il put contempler son œuvre dûment scellée en son sanctuaire auquel elle s’intègre parfaitement.


Chaque année, le 23 novembre, notre pensée associera Lucien Burquier à la prière qui rassemble à la Chapelle les fidèles soucieux d’invoquer l’assistance spirituelle de Clément pour tous les habitants de notre village.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives